Le top 7 des astuces écoresponsables à la maison
Retour aux actualites
Naturaleza y ecología

Le top 7 des astuces écoresponsables à la maison

Écologie : nos 7 astuces écoresponsables faciles à adopter

Vous le savez, l’écologie est devenue l’un des enjeux les plus importants de notre époque. C’est ainsi que, jour après jour, de nombreux particuliers cherchent à s’impliquer dans une démarche écoresponsable. Problème : la communication autour des gestes éthiques et de la consommation raisonnée peine à se mettre en place à grande échelle.

Bien entendu, la connaissance des grands principes de surconsommation et de gaspillage est désormais répandue, mais il n’est pas toujours évident de savoir quels comportements adopter pour contribuer à la sauvegarde de l’environnement.

Pourtant, qu’il s’agisse de cosmétique, d’hygiène ou d’alimentation, il existe des astuces efficaces qui, si elles étaient appliquées par le plus grand nombre, permettraient indéniablement de faire avancer les choses. Nous vous présentons ici 7 conseils à mettre en application pour vivre de façon plus écologique au quotidien.

1) Faire sa propre lessive

1) Faire sa propre lessive

La lessive est bien entendu essentielle à une bonne hygiène de vie et à la propreté de manière générale. Mais les produits que l’on trouve dans le commerce traditionnel sont généralement issus de productions industrielles qui utilisent des composants chimiques néfastes pour l’environnement, dont il est possible de se passer.

En effet, vous pouvez suivre une recette très simple, comme celle proposée par @juliepancakes, afin de fabriquer votre propre lessive au savon de Marseille pour laver votre linge. En plus de l’efficacité de ce produit naturel et son faible coût, vous contribuerez ainsi à la réduction de déchets, puisque évitera de jeter les emballages plastiques des lessives grand public.

Crédit photo : Julie Pancakes, bananapancakes.fr
2) Créer un compost

2) Créer un compost

Dans le même objectif de réduction des déchets, l’une des pratiques les plus en vogue consiste à créer un compost chez soi. Cette petite installation permet de recycler ses déchets organiques afin de les transformer en un fertilisant naturel, que vous pourrez alors utiliser pour faire pousser vos plantes.

Que vous soyez en maison ou en appartement, de nombreuses solutions de différentes tailles existent, comme c’est le cas pour ce compost d’appartement, idéal si vous résidez en ville et que vous ne disposez pas de jardin ni d’une grande surface.

Crédit photo : La Ptite Noisette, laptitenoisette.com
3) Favoriser les marchés locaux

3) Favoriser les marchés locaux

La consommation est l’un des points clés de la transition écologique. Pour y prendre pleinement part, l’un des comportements à adopter consiste tout simplement à se tourner vers des producteurs locaux, notamment pour ce qui concerne les produits alimentaires. Cela vous permettra de soutenir les filières proches de chez vous, tout en consommant des produits de qualité ; c’est d’ailleurs toute la démarche éthique que nous prônons chez Bhangara.

En achetant nos produits chez le producteur, nous évitons l’utilisation de multiples emballages le long de la chaîne de distribution. Par ailleurs, en choisissant des marchés qui se situent sur vos trajets quotidiens, vous limitez les déplacements, réduisant ainsi votre empreinte carbone jour après jour. 

4) Cultiver ses propres légumes en pots

4) Cultiver ses propres légumes en pots

La culture de ses propres légumes est de plus en plus tendance ces dernières années : il faut dire que les solutions sont nombreuses. Que vous viviez en ville ou en campagne, que vous disposiez d’un potager ou non, sachez que vous pouvez parfaitement faire pousser une large sélection de légumes directement chez vous. Voici d’ailleurs quelques idées de plantations en pot qui pourront vous aiguiller.

En plus de consommer des aliments de qualité, vous diminuez ainsi les emballages que l’on trouve dans le commerce, sans compter que vous avez l’assurance que vos légumes ne contiennent pas de produits néfastes, des résidus de pesticides ni de herbicides. 

5) Essayer le batch-cooking

5) Essayer le batch-cooking

Le batch-cooking est une pratique de plus en plus répandue dans nos foyers. Malgré cette appellation anglo-saxonne très en vogue, cela consiste simplement à cuisiner des plats en grandes quantités et de prévoir ses repas sur une longue durée, en général, pour la semaine. Le batch-cooking présente plusieurs avantages :

  • - vous faites votre propre cuisine, et gardez ainsi la main sur les ingrédients utilisés et leur qualité ;
  • - vous utilisez des produits frais, qui préservent les nutriments et vitamines, tout en évitant les additifs de conservation propres aux plats préparés ;
  • - vous limitez les emballages et les déchets ;
  • - vous optimisez le temps passé à faire les courses ou à cuisiner au quotidien.

Pour vous donner quelques idées, vous trouverez facilement des recettes généralistes pour une année complète sur le blog Cuisine Addict de Sandra Thomann, voire des menus vegan sur le blog de Marie Laforet

Crédit photo : Sandra Thomann

6) Fabriquer son propre shampooing

6) Fabriquer son propre shampooing

Tout comme pour la lessive, la fabrication de son propre shampooing a un double intérêt pour les personnes qui souhaitent s’inscrire dans une démarche écoresponsable. Cela permet de limiter la consommation de plastique en réduisant les emballages, mais c’est aussi le meilleur moyen de s’assurer des ingrédients utilisés, moins polluants que dans l’industrie classique. Pour rappel, non seulement on évite d’appliquer sur notre corps des substances chimiques nocives, mais également de les répandre dans l’environnement où l’ampleur de leur impact est bien plus grave.  

Les shampooings solides fabriqués à la maison sont l’une des pratiques les plus connues de nos jours. Vous pouvez en trouver une recette ici et tenter l’expérience, comme de nombreuses personnes l’ont déjà fait. Vous serez sûrement étonnés par la facilité de sa préparation, la longue durée d’une seule pastille, l’économie des ingrédients de base et, surtout, de la brillance et vitalité de votre chevelure. 

7) Utiliser une brosse à dents et dentifrice écologiques

7) Utiliser une brosse à dents et dentifrice écologiques

Parmi les gestes du quotidien, il est impossible de faire l’impasse sur le brossage des dents, qui implique l’usage de dentifrice, bien sûr, mais aussi de brosses que l’on trouve dans le commerce, généralement en plastique. Pour marquer votre engagement en faveur de l’environnement, c’est l’occasion d’opter pour une brosse à dents en bambou, par exemple, ou à tête interchangeable, à défaut. Vous pouvez même fabriquer votre dentifrice maison en suivant cette recette proposée sur le site Alternativi.fr.

Dans tous les cas, l’objectif est le même : limiter la consommation de plastique et favoriser les matériaux naturels et renouvelables et, en fin de compte, développer un mode de vie moins polluant.

Crédit photo : Alternativi.fr

Le quotidien, enjeu de la transition écologique

Ces quelques astuces ne sont qu’un échantillon des comportements qui peuvent véritablement mener à une transition écologique réussie. En effet, chacun, à son niveau, doit être capable d’apporter sa contribution à la sauvegarde de l’environnement. Or, pour cela, il est primordial de s’interroger sur son quotidien, et d’être capable de modifier ses habitudes.

Le passage à l’acte peut en effrayer certains, mais il est important de rappeler que le premier pas est souvent le plus difficile. Si vous n’êtes pas encore à l’aise avec cette idée, nous vous conseillons d’adopter ces nouveaux gestes petit à petit, pour rendre la transition plus douce et ludique.